Quelle est la situation actuelle du tourisme malagasy face au covid-19 ?

La propagation de la pandémie de covid-19 a fortement touché tous les pays du monde entier. Elle a affecté presque tous les secteurs d’activité y compris le tourisme. Heureusement qu’il existe en ce moment des vaccins pour lutter contre ce virus. A Madagascar par exemple, plusieurs individus se font vacciner surtout ceux qui travaillent dans le secteur touristique. Malgré cela, ce dernier a du mal à reprendre la route.

Secteur touristique : les frontières de Madagascar sont encore fermées

Même si les acteurs touristiques souhaitent l’ouverture des frontières de Madagascar, celles-ci restent encore fermer. Comme le variant Delta commence à se répandre à travers le monde, l’entrée des étrangers dans le pays est encore suspendue. Ce nouveau variant est plus contagieux que les précédents. Il se transmit plus rapidement. C’est pour éviter son introduction dans le pays que l’Etat prend une telle décision.

Mais cette décision est un coup dur pour les opérateurs touristiques. En effet, seule l’arrivée des touristes étrangers leur permet de reprendre leur activité. Depuis presque deux ans, toutes les activités touristiques dans la grande île sont suspendues. Cela a causé une perte de grosses sommes d’argent dans ce secteur. Mais tôt ou tard, les frontières de Madagascar seront ouvertes. Vous pourrez y voyager et explorer les merveilles de la grande île. A ce moment, quel sera votre Madagascar tours ? Mais pour le présent, le séjour sur la grande île est encore impossible.

Cependant, certaines catégories de voyageurs bénéficient d’une autorisation spéciale. Il s’agit des diplomates, des ambassadeurs, des représentants des organismes internationaux, et les fonctionnaires ayant un ordre de mission officielle.

Promouvoir le tourisme local pour aider les opérateurs touristiques

A Madagascar, même si l’état d’urgence sanitaire se poursuivit, il n’y a plus de confinement pour le moment. Les habitants de chaque région peuvent circuler librement à travers l’île. En plus, c’est la période de vacances. Voilà une occasion pour les opérateurs touristiques locaux pour s’activer et de relancer le tourisme national. Pour encourager les malagasy à visiter les différents parcs nationaux, les acteurs touristiques doivent adopter des tarifs adaptés au pouvoir d’achat des malagasy.

Pour aider les opérateurs touristiques, les ministères concernés ont organisé un salon du tourisme « Tsenaben’ny Fizahantany ». C’est un lieu de rencontre entre tous les acteurs dans le secteur du tourisme et la population malagasy. Plusieurs circuits y sont proposés avec des offres promotionnelles pour motiver cette dernière à visiter les différentes régions de son pays. Chaque famille a un large choix pour sa destination pour la période de vacances pour cette année. L’Etat a pris également des mesures fiscales pour alléger les charges des entreprises qui travaillent dans le secteur du tourisme.

Quelques idées de mini-croisières à réaliser pour cette période de vacances

Malgré la crise sanitaire qui affecte le budget familial, de nombreuses familles envisageront de partir en vacances. Elles veulent prendre de l’air et se détendre après ces périodes de confinement. Mahajanga et Toamasina sont les plus choisis par les habitants de la capitale. Mais pourquoi ne pas prendre d’autres circuits pour cette année.

Certains opérateurs touristiques proposent des mini-croisières sur le canal de Pangalane. C’est un voyage insolite qui permet à toute la famille de découvrir autrement la côte Est du pays. Ce sera une occasion pour chacun de déguster les produits bio de cette région et de découvrir les biodiversités. Pour ceux qui souhaitent voyager dans la partie Nord-Est, un circuit Masoala est à conseiller. Il permet de découvrir les faunes sauvages à l’état brut et l’art culinaire de la région.

Ainsi, même si les frontières de Madagascar sont encore fermées, la promotion du tourisme national permet aux opérateurs touristiques de reprendre progressivement leur activité.

Laisser un commentaire