Recherche de fuite et travaux, qui paie ?

Lorsqu’un dégât des eaux survient, il est nécessaire de réaliser une recherche de fuite en faisant appel à un professionnel. En fonction de l’emplacement de votre sinistre, celui si va utiliser une technique de détection de fuite, qui peut aller de l’inspection des canalisations à l’utilisation des colorants, des caméras thermiques ou encore du gaz traceur. Toutefois, les travaux de détection peuvent incomber au locataire, au propriétaire, à la copropriété ou encore à l’assurance habitation selon l’ampleur du dégât et de la situation du logement. Poursuivez votre lecture, pour en savoir plus !

Pourquoi faut-il réaliser une recherche de fuite ?

Lorsqu’on se retrouve face à un dégât des eaux ou une inondation, il est vivement recommandé de faire appel à une société spécialisée en plomberie pour la mise en place d’une recherche de fuite d’eau Brétigny-sur-Orge. Le but d’une telle intervention étant d’identifier la source et la cause du sinistre, afin de pouvoir limiter l’étendue des dégâts et de déterminer ensuite les travaux à réaliser.

Que dit la convention IRSI sur la recherche de fuite ?

La convention IRSI a définit la recherche de fuite comme étant les investigations destructives ou non, nécessaires pour localiser la cause et/ou l’origine du dégât des eaux, afin d’éviter l’aggravation du sinistre. La recherche de fuite comprend aussi la réparation des biens endommagés par les travaux. Toutefois, la remise en état de la cause ne fait pas partie de la recherche de fuite et donc ne peut pas faire l’objet d’une prise en charge par l’assurance habitation.

Qui doit organiser la recherche de la fuite ?

Pour, les sinistres survenus à partir du 1er juillet 2020, la recherche de fuite est sous la responsabilité de l’assurance de l’occupant du logement où s’effectue les travaux de détection (qu’il soit locataire ou propriétaire). Mais il faut savoir qu’une simple recherche ne suffit pas pour identifier l’origine d’un dégât des eaux et qu’il est nécessaire de faire appel à un expert en la matière. Larecherche de fuite destructive incombe généralement à l’assurance du propriétaire (occupant ou non occupant du local). Il est en de même si les locaux sont loués meublés, et que le locataire est déjà en congé au moment de la découverte du sinistre ou que le local est déjà vacant. En effet, l’assurance Propriétaire Non-Occupant devra s’occuper de la recherche de fuite si le locataire venait à être en défaut d’assurance au moment du sinistre. Par ailleurs, en cas d’une fuite dans un bâtiment, c’est l’assurance de l’immeuble qui devra organiser la recherche de fuite dans les parties communes, ou lorsque le copropriétaire du logement sinistré n’est pas assuré.

Qui doit donc payer la recherche de fuite ?

Selon la situation, la recherche de fuite peut être effectuée à la demande des différentes parties concernées par le sinistre à savoir le propriétaire victime du dégât, le locataire, le propriétaire du logement où semble se trouve la fuite, le syndic de l’immeuble, l’assurance, la copropriété, etc.

Lorsqu’on pose la question à qui incombe la prise en charge de la recherche de fuite, chacun à tendance à renvoyer la balle à l’autre ! Mais, la convention IRSI a clarifié la situation en reconsidérant le système d’indemnisation prévu par la convention CIDRE. En effet, celle-ci était toujours critiquée et pouvait mener à des situations où l’assurance du locataire pouvait indemniser plusieurs sinistres dont les causes étaient de la responsabilité du propriétaire… Face à la fréquence élevée de dégâts des eaux, le locataire peut voir son contrat d’assurance résilié. Dans ce cas, il doit chercher un autre assureur qui pourrait garantir le logement contre les risques locatifs.

En résumé, la recherche de fuite incombe à l’assurance de l’occupant du logement qu’il soit locataire ou propriétaire. Si vous vous trouvez face à un dégât des eaux ne tarder pas à informer votre assureur sur le sinistre pour qu’il prend les mesures nécessaires !

 

Laisser un commentaire